Norvège du nord : escale à Tromsø et sur l’île sauvage Hedøya

Nous nous étions quittés juste avant d’arriver à Tromsø, sous un ciel presque apocalyptique, vous pouvez (re)lire la première partie juste ici. Aujourd’hui, je vous embarque avec moi faire du Hobie Kayak pour rejoindre l’île sauvage d’Hedøya et découvrir la plus grande ville de Norvège du Nord, toujours en compagnie de Laëtitia.

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

Flâner dans les rues de Tromsø

Après une journée de navigation à bord du MS Polarlys, nous débarquons à Tromsø. C’est Knut qui nous accueille et nous fait visiter la charmante ville du nord, capitale de l’Arctique. Ici, le centre-ville a conservé des maisons d’époque, les rues sont colorées et pleines de vie. Grace à notre guide, nous perçons enfin le mystère des maisons peintes en rouge. Vous voulez savoir ? Ce serait simplement une question de coût, la peinture rouge était la moins chère. Sa couleur est issue de métaux qui en plus de lui donner une jolie teinte, protègent les maisons en bois des intempéries. Le blanc à l’époque était une couleur réservée aux plus aisés, parfois un seul côté était alors peint en blanc.

Nous continuons notre flânerie des les rues de Tromsø, Knut nous emmène prendre un café en terrasse de son bar préféré. Le temps est incroyablement doux et on se sépare même des pulls douillets et manteaux.

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

Prendre le téléphérique Fjellheisen

Juste avant de nous rendre au concert de minuit (nous avons rendez-vous à 23h et sommes déjà bien fatiguées de ces nuits qui ne tombent jamais), nous en profitons pour prendre le téléphérique jusqu’à la montagne Fjellheisen, à 420 mètres d’altitude. Le ciel est dégagé et le panorama sur Tromsø et ses environs vaut vraiment le déplacement. Les plus courageux peuvent bien entendu faire l’ascension à pieds.

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

Concert de minuit dans une cathédrale arctique

Je vous avoue que je ne m’attendais pas à cette claque, une douce claque. La cathédrale arctique de Tromsø n’a rien à voir avec nos édifices français, ici les lignes sont épurées et la simplicité est de mise. Tout l’été vous pouvez venir y écouter le concert du soleil de minuit, mélange de chants Norvégiens et de classiques. Pendant 45 minutes, vous vous laissez bercer par la douce voix de la soliste et le son mélodieux du violoncelle ou du piano. Chaque chanson vous détend encore un peu plus, le soleil vous enveloppe et apporte son lot d’émotions. L’acoustique est exceptionnelle et ce moment ne peut laisser personne indifférent, j’en suis sûre, que vous ayez l’habitude d’écouter du métal ou de la country, ça devrait vous plaire.

Midnight Sun concert
Ishavskatedralen, Hans Nilsens veg 41, Tromsø
www.ishavskatedralen.no

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

Hobie Kayak au large de Sommarøy

Je vous préviens tout de suite, cette journée en Sailyak est mon gros coup de cœur de cette semaine en Norvège. Je vous raconte pourquoi.

Après environ 1h15 de voiture depuis Tromsø, à longer les fjords, nous arrivons à Sommarøy. Direction le club nautique 69 Nord où Olivier Pitras nous accueille. Il nous invite à prendre un café pour discuter un peu et nous raconter comment il en est arrivé à créer son centre outdoor. Avec Laëtitia, nous nous asseyons dans le canapé douillet avec juste en face, des grandes fenêtres et une vue surréaliste. Pas besoin de télévision ici, je crois que nous pourrions passer des heures à regarder le paysage. Olivier a un parcours très riche et inspirant, c’est entre autre le premier navigateur français à avoir traversé l’océan Arctique à la voile. Il a parcouru une bonne partie des océans et quand on parle avec lui, il reste quelqu’un de très simple. En 2010, il raconte dans une série documentaire « L’Odyssée climatique du Southern Star » son expédition d’un an autour de l’Amérique du Nord pour étudier l’impact du réchauffement climatique. Impressionnant je vous dis. Vous pouvez en découvrir plus par ici.

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

Il est maintenant l’heure de partir en mer, c’est Jaurès qui sera notre guide pour cette journée. Nous enfilons les combinaisons waterproof et les crocs pour parfaire le style et découvrons les Hobie Kayaks. Ce sont en fait des kayaks à voile, à la différence que l’on ne rame pas avec les bras mais avec les jambes et c’est beaucoup plus pratique.

Notre cap est l’île sauvage d’Hedøya, le vent ce jour là ne se lèvera pas vraiment alors c’est avec un peu d’huile de coude (ou de genou si vous avez bien suivi) et 2h d’efforts, que nous arrivons sur la terre ferme. Nous sommes comme seuls au monde, une plage au sable blanc, à l’eau couleur Caraïbes et une prairie moelleuse nous attendent pour se ressourcer. Ici les oiseaux sont les maîtres et gare à vous si vous approchez d’un peu trop près les œufs de Goélands (ou de Sterne) laissés seuls à même la plage.

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

Nous profitons de notre pause déjeuner pour explorer un peu l’île et assistons à des manœuvres de sous-marin assez impressionnantes. Jaurès est vraiment un passionné de nature et prend à cœur de ramasser tous les déchets, l’île a beau être sauvage et inaccessible par la route, les plastiques arrivent quand même à s’y frayer un chemin, c’est désolant de voir ça.

Il est l’heure de reprendre le sailyak pour retourner au centre, le vent nous aide un peu plus qu’à l’aller et on sent bien la différence. Cette journée était épuisante mais tellement riche en émotions alors je crois qu’elle ne pouvait pas mieux se terminer qu’avec quelques rennes croisés sur la route du retour.

69 Nord – Sommarøy
Olivier Pitras – booking@69nord.com
www.69nord.com

Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège
Escale à Tromsø et sur l'île sauvage Hedøya, en Norvège

J’espère que cette deuxième partie vous aura donné envie de découvrir Tromsø et ses environs et peut-être d’essayer le Hobie Kayak ? Je vous retrouve vite pour vous raconter la fin de notre semaine :)

Voyage réalisé en partenariat avec Visit Norway

CES ARTICLES DEVRAIENT VOUS PLAIRE :

17 commentaires

  1. Répondre

    samsha

    29 juin 2017

    Trop joli!!

    • Répondre

      Laura

      29 juin 2017

      Merci beaucoup pour tes mots toujours si gentils :)

  2. Répondre

    Sarah, Les Jolis Mondes

    29 juin 2017

    Tellement de beauté dans ces photos ! J’ai bien aimé lire ton récit aussi, on a l’impression d’y être (ou presque) :) La première photo de Tromsø et la dernière de la cathédrale sont dingues. Des bisous !

    • Répondre

      Laura

      3 juillet 2017

      Merci beaucoup Sarah :) Je suis contente de lire que mon récit a pu te faire voyager, ton message me fait très plaisir :) Bises

  3. Répondre

    Lili de Jolis Voyages

    29 juin 2017

    C’est un phare tout en bas ? OU un feu ?

    • Répondre

      Laura

      3 juillet 2017

      C’est bien un phare il me semble :)

  4. Répondre

    Alice

    29 juin 2017

    Olala cette photo du port de Tromsø avec la Cathédrale… Vraiment trop jolie ! Tu m’embarques loin et j’adore ! Vite vite, encore ♡

    • Répondre

      Laura

      3 juillet 2017

      C’est ça que j’aime dans les villes Norvégiennes, tu as beau être dans le centre, la nature est toujours là, à portée de vue :) Merci beaucoup pour ton message !

  5. Répondre

    Eleusis & Mégara

    29 juin 2017

    Aaah l’ambiance de tes photos ! <3 Ça va, l'oignon rouge te manque pas trop ? :D

    • Répondre

      Laura

      3 juillet 2017

      Merci toi :) Ahah, j’avoue que je fais une petite cure sans oignon rouge :D

  6. Répondre

    Eva

    29 juin 2017

    L’expérience de la cathédrale a l’air incroyable, c’est vrai qu’elle est complètement différentes de celles qu’on peut trouver en France. Merci pour ces photos :)

    • Répondre

      Laura

      3 juillet 2017

      Merci Eva pour ton message :) oh oui le concert dans la cathédrale était magique, je le conseille vraiment :)

  7. Répondre

    le chien à taches

    29 juin 2017

    Entre le froid des paysages enneigés et la chaleur des lumières qui s’invitent dans la cathédrale, on peut dire que vos articles m’auront bien fait voyager ce soir avec Laetitia :) Merci les filles, ça fait un bien fou !

    • Répondre

      Laura

      3 juillet 2017

      Mais merci toi surtout pour tes mots doux :) Je suis contente que les articles t’aient plu !!

  8. Répondre

    D'encre et de sel

    4 juillet 2017

    C’est juste sublime….

    • Répondre

      Laura

      12 juillet 2017

      Merci beaucoup pour tes messages :)

Laisser un commentaire