Précieux océans, les protéger à notre échelle

Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle

Les mers et océans m’ont toujours fascinée, par leur beauté et surtout parce qu’ils exercent sur moi un effet relaxant immédiat. Comme si une bulle venait aussitôt m’entourer lorsque le bruit des vagues se fait entendre. Les vacances de mon enfance, je les ai presque toutes passées côté Atlantique, c’est une côte qui est très chère à mon cœur et quand nous avons déménagé il y a un peu plus de deux ans maintenant, j’ai voulu trouver un compromis en me rapprochant à la fois de la mer mais aussi de la montagne sans trop m’éloigner de nos familles.

Nous avons donc passé naturellement plus de temps au bord de l’océan et force est de constater que malgré un nettoyage régulier des plages, nous retrouvons toujours quantité de déchets venant des terres. Si j’écris cet article aujourd’hui ce n’est pas pour dépeindre un constat défaitiste et vous déprimer, je veux surtout vous livrer quelques pistes d’actions pour prendre soin des océans et autres milieux aquatiques à votre échelle, c’est tellement important d’en prendre conscience.

Je m’associe aujourd’hui à l’association Surfrider Foundation Europe qui œuvre depuis presque 30 ans pour la préservation et valorisation du littoral, des lacs et des rivières. Vous avez peut-être déjà croisé des bénévoles pour des opérations de nettoyages sur les plages par exemple. Vous pouvez bien entendu les aider en devenant bénévole ou par exemple en portant ce joli sweat « Sea la vie » en coton bio, piqure de rappel que sans la mer, nous n’existerions pas.

Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle

Agir à notre échelle : quelques pistes

1 • Réduire ses déchets à la source

En France, les sacs plastique sont dorénavant interdits dans les grandes surfaces mais vous pouvez pousser la chose un peu plus loin en faisant un petit stock de sac réutilisables pour vos fruits, légumes, céréales. C’est le moment de repérer où vous procurer des aliments en vrac.
Autre endroit où vous pouvez réduire fortement vos déchets : la salle de bain, je vous livrais quelques petites astuces dans cet article et vous trouverez quantité de très bons articles sur les blogs. Adieux les cotons tiges en plastique s’il vous plait, on ne veut plus voir ce genre d’images.

♡ Pour aller plus loin : Famille (presque) Zéro Déchets
♡ Pour vous procurer des sacs à vrac : Kufu

2 • Adieux aux gobelets, assiettes et couverts jetables

Alors ça c’est pareil, c’est un vrai fléau et c’est très simple de s’en passer avec un peu plus d’huile de coude certes, mais cela en vaut vraiment la peine.

3 • On oublie les cosmétiques avec des microbilles

Ouch, c’est une vraie pollution qui passe souvent inaperçue, ces petites billes en plastique partent avec l’eau de votre douche directement dans les océans. Elles sont avalées par les poissons et mammifères marins et polluent considérablement. Pour les identifier, fiez-vous à l’aspect des cosmétiques et veillez à ce que ces ingrédients n’apparaissent pas dans la liste INCI : Polyéthylène (PE), Polypropylène (PP), Polyéthylène téréphtalate (PET).

♡ Vous pouvez réaliser un gommage maison en mélangeant de la cassonade, du miel et de l’huile par exemple.

4 • Participer à des opérations de nettoyage

Je vous en parlais un peu plus haut, Surfrider Foundation organise des opérations de nettoyage, vous pouvez y participer et même organiser des collectes près de chez vous. Pas besoin d’habiter près d’une côte, vous pouvez également collecter les déchets près des lacs, rivières, fleuves.

♡ Retrouvez tous les renseignements par ici

5 • Arrêter de consommer certaines espèces de poissons

Il est important si vous souhaitez continuer à consommer du poisson de faire attention à sa provenance et favoriser une pêche raisonnable et respectueuse de l’environnement.

♡ Pour aller plus loin : Le WWF édite un petit guide avec un code couleur simple pour savoir quelles espèces consommer en priorité si vous souhaitez continuer à manger du poisson. Vous pouvez retrouver les recommandations ici et télécharger le guide ici

Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle
Leaf • Précieux océans, les protéger à notre échelle

La plupart d’entre vous mettent déjà en œuvre ces 5 points mais j’espère que cet article vous aura tout de même plu :) N’oubliez pas que chaque geste compte et que notre planète est certainement ce qu’il y a de plus précieux.

Précieux océans, les protéger à notre échelle Click To Tweet
9 octobre 2017

CES ARTICLES DEVRAIENT VOUS PLAIRE :

12 commentaires

  1. Répondre

    D'encre et de sel

    6 novembre 2017

    Tes superbes photos illustrent un propos juste dont il est bon de parler.
    Merci pour ce chouette article :-)

    • Répondre

      Laura

      21 novembre 2017

      Merci beaucoup :)

  2. Répondre

    samsha

    7 novembre 2017

    De très belles photos, pleines de poésie comme toujours :-)

    • Répondre

      Laura

      21 novembre 2017

      Merci beaucoup pour ton message :)

  3. Répondre

    Eva

    7 novembre 2017

    Ton article me rappel qu’encore récemment, j’ai vu une femme jeter son paquet de cigarettes sur le bord de la route. Franchement ça me choque encore de voir des gens si irrespectueux de l’environnement. On ne peut plus fermer les yeux sur un sujet si grave et prétendre qu’il n’existe pas. Je suis sur qu’on peut tous, à notre échelle, empêcher que les choses se dégradent aussi vite !

    • Répondre

      Laura

      21 novembre 2017

      Oh berk berk berk, ça me dégoute quand je vois des déchets jetés dans la nature et il y a en a tellement alors j’essaie de ne pas prendre cela trop à cœur même si c’est parfois difficile.

  4. Répondre

    Lychee

    13 novembre 2017

    Aaaah on n’est pas encore aussi avertis à la maison mais on y travaille petit à petit ! Merciii pour cette article ♥

    • Répondre

      Laura

      21 novembre 2017

      Super :) L’important de de s’améliorer petit à petit, il n’y a pas de geste inutile :)

  5. Répondre

    Alice

    14 novembre 2017

    Les jolies photos ♡ Merci pour cet article ma Laura, c’est toujours bon de rappeler ces choses qui comptent vraiment, on se doit de protéger nos espaces naturels ! Après avoir vu ce bac de collecte de déchets sur la plage à Oléron, je me dis que tout n’est pas perdu ! À notre prochaine sortie en bord de mer, j’emporte des sacs poubelles pour ramasser ce qui traine sur notre passage :) Go go go !!

    • Répondre

      Laura

      21 novembre 2017

      C’est vrai, tout n’est pas perdu et heureusement qu’il y a des personnes qui œuvrent pour protéger nos espaces naturels. Alors à nous de les aider et de diffuser le message au plus grand nombre. Ça parait parfois anodin et on se dit que ça coule de source, mais pas toujours. Alors on continue :)

  6. Répondre

    Alice

    20 novembre 2017

    Je suis totalement de ton avis pour que chacun à son échelle puisse changer les choses, telle l’histoire du petit colibri ! J’habite près de la mer, et dès que je m’en éloigne trop longtemps, cela me manque ! (tes photos sont superbes!)

    • Répondre

      Laura

      21 novembre 2017

      C’est exactement ça, je vois que nous avons les mêmes références :) Merci beaucoup pour ton message en tout cas !

Laisser un commentaire