C’est bien la première année que je me prête à l’exercice du bilan par ici (il y en a une ébauche pour 2015), et même juste pour moi dans un cahier je crois bien ne jamais l’avoir fait. J’ai toujours l’envie d’écrire un bilan, rien que pour me remémorer les moments de l’année écoulée, mais je ne me suis jamais lancée. Alors nous y sommes. Premier article de l’année, et premier article depuis un bon moment car je pense que vous ne saviez même plus/pas que j’avais un blog.


Des travaux, en veux tu en voilà

Clairement, 2021 était placée en très grande partie sous le signe de travaux. J’en ai parlé rapidement sur Instagram, nous avons fait l’acquisition en novembre 2020 d’une ferme dans le Périgord Noir, notre région d’adoption depuis 2018.
Je voulais des vieilles pierres, je suis servie, mais en contrepartie, nous avons une sacré liste de choses à rénover.

Spoiler : faire des travaux avec un enfant en bas âge, c’est un sacré challenge.

L’enduit de rebouchage, le ragréage, les tours à la déchetterie, le vieux-papier peint…
Nous avons effectué la majorité des travaux avec nos petites mains. Même si tout est loin d’être parfait, je suis fière du travail que nous avons accompli (Ju si tu passes là, je suis fière toi), et ça c’est un bon sentiment.
J’ai entre autres posé le sol travertin de la cuisine/salle à manger toute seule, c’était long et fastidieux mais aussi très satisfaisant. Si vous vous posez la question, bien sûr que vous aussi en êtes certainement capable, promis.
Il nous reste encore beaucoup à faire, chaque année aura maintenant son lot d’améliorations et nous allons encore y mettre la main.

De la fatigue

On ne va pas se mentir, je crois bien que c’était l’année la plus fatigante de ma vie (même plus que celle de la naissance de ma fille).

La nuit, je dors toujours mal, les vacances ne sont pas vraiment reposantes, elles permettent surtout de recharger le coeur. Je pense m’en plaindre assez peu, c’est comme ça pour le moment, je sais que le précieux sommeil réparateur reviendra, en attendant, j’essaye de ne pas trop juger mes cernes, sinon je crois que je n’ai pas fini.

Le travail en pause

Côté travail, j’ai réalisé assez peu de contrats, déserté presque complètement Instagram (je viens de compter, seulement 12 posts en 2020). Mais, si nous sommes réalistes, c’était impossible d’assurer sur tous les fronts sans y laisser ma santé. Il a donc fallu faire des choix, un peu malgré moi. 

Mais du coup j’ai plein d’envies et d’idées qui ressurgissent pour cette nouvelle année. Le temps libéré pour moi par l’entrée à l’école, ça fait du bien.

De la culpabilité et des doutes

La culpabilité, ce sentiment désagréable que j’ai beaucoup ressenti pendant les travaux. La culpabilité d’y passer autant de temps et de ne pas être aussi présente pour ma fille, de l’embarquer dans cette aventure, d’avoir moins de patience.
Les doutes, tellement de doutes. Avons-nous bien fait d’acheter cette maison, allons-nous y arriver, est-ce que l’entrée à l’école va bien se passer…?
Tout s’est un peu évaporé après le déménagement, puis l’entrée à l’école. Et bien, ça fait du bien de moins se poser de questions.

Si vous voulez savoir, ma fille me réclame un nouveau déménagement « parce que c’était trop bien ». Donc je me suis peut-être un peu trop posé de questions finalement.

Des mésaventures

Quand j’ai cru que j’allais enfin pouvoir souffler un peu, que les gros stress de l’année étaient passés, je suis tombée en panne sur l’autoroute, un dimanche soir, loin de chez moi, avec ma fille dans la voiture. Je me disais souvent que ce qui pourrait arriver, c’est un pneu crevé ou une petite panne facilement réparée. Bon là clairement c’était de la malchance qui m’a bien siphonné l’énergie du mois de novembre et donné l’impression d’avoir des murs en face en mois pour régler l’affaire. C’est réparé, le porte monnaie est bien vide mais l’essentiel est que nous allions bien.

Je me sens un peu bête d’écrire ça, mais ce sont des choses qui nous bouffent tellement, et c’est nul de ressentir ça à cause de matériel.

De l’amour

Heureusement qu’il y a les précieuses amitiés. 

Reformer mon gang d’amour, un peu chacune chez nous. Découvrir le pays d’enfance de Maïa, retrouver le Nord d’Anne et Alice.
Vivre encore une fois des chamboulement en presque simultané. Si en 2017, nous étions enceintes en même temps avec Maïa, cette année c’est avec Alice que j’ai partagé – non sans émotions – l’aventure de la rénovation.
Les balades avec ma petite troupe de périgourdins préférés, merci Emilie !
Troquer – exceptionnellement – les vacances à la plage avec mes parents contre la truelle et les cartons de déménagement (j’espère que vous ne m’en voulez pas trop de ce programme, je vous aime fort, merci pour votre aide).
Ceux qui sont loin et prennent le temps de venir pour livrer leurs sourires, merci ma Lucille.
Et ceux que je n’ai même pas eu le temps d’aller voir cette année, promis on se rattrape en 2022.

Allez Bye bye 2021, sans rancune, merci pour les beaux moments, je suis quand même contente que cette année épuisante soit terminée.

Maintenant que le petit tour d’horizon de 2021 est terminé, et avant de vous lister quelques-unes de mes envies pour 2022, je voulais vous souhaiter beaucoup de bons et beaux moments, de l’amour et c’est tellement important pour profiter de tout le reste : que la santé soit au rendez-vous pour vous et vos proches.

Mes envies pour 2022

J’avais écrit mes envie pour 2017 sur ce blog, je trouve ça chouette pour donner une trame de l’année. Même si elles ne sont pas suivies, et ce n’est pas grave, elles donnent des intentions positives et ça fait du bien.

  • Côté travaux on va continuer sur un rythme un peu plus doux, mais nos objectifs principaux seront de finir la cuisine/salle à manger ainsi que les sols qui manquent encore. Cet été, on repeindra surement les volets, il ne reste plus qu’à choisir notre couleur.
  • Me re-concentrer sur mon travail, mes envies de ce côté.
  • Prendre enfin le temps de mettre le nez dans les papiers et changer pour un statut plus adapté à mon entreprise.
  • Remettre un peu plus d’art dans ma vie, ressortir mes pinceaux.
  • Apprendre de nouvelles choses en cuisine, j’ai très envie de faire la formation Plant Academy. Objectif : économiser pour me l’offrir.
  • Poursuivre l’aménagement du jardin, installer des bacs pour cultiver des plantes aromatiques, des petits fruits et légumes, continuer de planter et d’apprendre, de transmettre.
  • Me fixer quelques petits challenges sportifs
  • Découvrir de nouveaux endroits et prendre du temps avec les personnes précieuses

Je m’arrête ici, j’ai déjà bien trop parlé, bonne journée, et qui sait, peut-être à bientôt par ici, tout arrive !

CES ARTICLES DEVRAIENT VOUS PLAIRE :

2 commentaires

  1. Répondre

    Anouk

    4 janvier 2022

    Parce que les commentaires de blog, c’est comme des madeleines de Proust :)

    Bravo pour cette année rudement achevée ! Je suis admirative de ce courage de se lancer dans la rénovation et je te souhaite plein de force et de repos pour pouvoir continuer sur ce beau projet !

    Et que tu trouves le temps de créer comme tu aimes.

    Je t’embrasse !

    Anouk

  2. Répondre

    Laurelas

    17 janvier 2022

    Quelle joie de te relire par ici – je dis souvent que les blogs ne devraient pas mourir, mais je prends moins souvent le temps d’en lire (et même l’écriture sur le mien est si sporadique…) alors je suis contente de ne pas avoir raté ton article dans mon lecteur de flux rss !

    Bravo pour toutes ces rénovations, ça doit effectivement être fatigant, mais quel bonheur de se dire ensuite « c’est moi qui l’ai fait ! », bon courage pour la suite et fin :)

    Plein de bonheur pour 2022 en tout cas <3

Laisser un commentaire